2018

Nombres Premiers : Numération … ORIGINE et MATIERE

 

Les NOMBRES PREMIERS

 

·        Dans le tableau ci-dessous, si on ne tient pas compte de 2 et 3,  les nombres premiers se trouvent dans les colonnes (1,5,7,11)

 -  les colonnes qui contiennent les multiples de 2 et 3 étant éliminées –

J’ai représenté les  nombres de ces colonnes (que j’ai appelés Tn «  nombres-twists ») sur un axe : ils appartiennent à 2 ondes « réciproques ».

Ces 2 ondes résultent de la « dissociation paradoxale » d’une Onde Origine qui se trouve ainsi définie.

 

·        Une ONDE ORIGINE  une vibration  infinie … sans fin et sans commencement –origine…  elle se dissocie :

 

·        L’existence des NOMBRES PREMIERS implique celle d’une NUMERATION et de son point Origine.

Un choix (RELATIF) situe l’Origine de cette numération .

Les nombres-twists imposent  la longueur de l’Onde Origine , sa période : 12.     

o   Une définition ONDULATOIRE du NOMBRE : 

Le nombre se définit par sa représentation ondulatoire, (dont l’exemple est donné ci-dessus par le nombre 6 : l’Onde Origine)

Plus généralement : le nombre N existe inséparablement de l’infinité de ses multiples, c’est sa nature vibratoire :

 

o   Définition des nombres premiers :

La définition détermine la position ou « l’apparition » de chaque nombre premier qui de proche en proche en écrit la liste infinie .

Par leur nature vibratoire les nombres premiers annulent successivement tous les points-twists 

La liste des nombres premiers est ainsi donnée par « le crible paradoxal », représenté ci-dessous dans sa forme ondulatoire et par son algorithme.

  (C‘est le crible d’Eratosthène à partir de la liste des nombres twists)

Remarque : la puissance du calculateur donne une limite TF à la liste infinie des nombres- twists .

 

La STRUCTURE ABSOLUE

 

                L’existence des nombres premiers, en mettant en évidence la dissociation paradoxale d’une onde origine, montre la présence  d’une structure ABSOLUE , indépendante du choix d’une origine.

La  répartition des points sur l’axe illustre cette structure qui donne sa base  à « la théorie de la réciprocité »

L’Univers que nous connaissons en aura les propriétés qui se reflètent dans nos nombres (ou réciproquement).

 

·        La théorie de la réciprocité.

Ces 2 ondes « réciproques » sont paradoxalement  liées : elles forment une paire indissociable ou Couple.

Le principe fondamental qui se révèle ici est la superposition , que l’on connait en physique quantique.

Il peut se définir aussi comme «  Principe d’Inclusion » : tout existe à la fois, et rien n’est exclu 

Ainsi, l’Onde Origine qui se dissocie existe à la fois :

 - non dissociée (avant la dissociation)

 - dissociée en 2 ondes

  - …et aussi comme « MANQUE » après la dissociation.

Ce « MANQUE » établit le lien entre les 2 réciproques de la paire dissociée :

 

La  théorie de la réciprocité l’exprimera par le symbole :

 

Les propriétés des « réciproques » : parité et réciprocité peuvent être illustrées ici :  

 PARITE : un couple(paire liée)                                                                    (3,3,3,3)           RECIPROCITE :  un quaternion(1,5,7,11)

 

Remarque : j’ai fait apparaitre ci-dessus le Cercle comme Boucle-12 , qui par sa rotation engendre l’Onde Origine :   c’est « La BOUCLE ».

 

 

Le PROBLEME DE L’ORIGINE

 

                (Dans ce paragraphe il s’agira à la fois de l’Origine mathématique de la numération, et peut être de l’Origine… de notre Univers !)

 La numération première introduite par les nombres premiers, crée à la fois les nombres positifs et les nombres négatifs (schéma 1 ci-dessous).

 Le Couple (-1,+1) apparait ainsi .                                                                                                      

La Physique dit qu’ il y aurait à l’Origine autant de Matière que d’Antimatière :  ce Couple serait symbolisé à ce niveau par les courbes (-1,+1).

o   MAIS … nous ne voyons pas d’antimatière : où a disparu l’antimatière ?

Nous vivons dans le monde de la Matière  (schéma 2).

Notre vision limitée, décale l’origine 0  de la numération :

 

o   MAIS … la SYMETRIE n’apparait pas à ce niveau.

La symétrie (ou vision de la dualité) est à la base de la conscience que nous avons des choses… par suite des mathématiques et de la physique…

 Les mathématiques ont du mal à expliquer  toutes les brisures de symétrie qui apparaissent en physique : la position du zéro (en jaune) qui exprime la vision la plus naturelle pour nous de la symétrie, en est la cause  (schéma 3) : j’ai montré que c’est la position de notre zéro mathématique…

La superposition de ces «  origines-zéros » entrainent  les « subtilités  protomathématiques » dont fait partie notre système décimal ! (ci-dessous) :

  (Mon travail protomathématique a développé tous ces points, dont je ne donne ici qu’une représentation schématique succinte.=

 

 

E

!

(Je pense en rajoutant cette ligne que c’est sans doute le résultat le plus important de mon travail. Il permettra plus facilement d’avoir un point de vue différent et nouveau, si on reprend tout « dans l’autre sens »  à partir de cette connaissance). Ce serait une deuxième partie à rédiger…à partir de ce qui est déjà écrit…

 

Le schéma  3 met en évidence une Origine trine qui définit L’UNITE ABSOLUE TRINE déjà montrée par les nombres premiers et sa réciprocité :

              

(3,3,3,3)                                      

L’étrange superposition fait « correspondre » 0 à 3 , 2,  …et même ( !)   à 0 = 1 :                        

La « confusion » entre contenant(graduation)  et contenu,  se superpose à 2 visions « réciproques »  quantifiée/continue de la numération.

C’est à l’Origine  la Réciprocité de 2 Couples : (Contenu/ Contenant),(Continu/Quantifié) qui s’exprime par 

 

Cette réciprocité originelle s’exprime mathématiquement par la Matrice Unité, à qui elle donne ses propriétés.

 

L’Onde Origine ou Onde Première de période 12, dont la dissociation paradoxale a dévoilé les nombres premiers, se manifeste par

 la réciprocité de l’unité trine , dans le mouvement de rotation de « LA BOUCLE 12 » qui l’engendre dans le TEMPS UNIQUE  INFNI….

C’est la structure ABSOLUE du 3

 

     Remarque : La superposition des ZEROS à l’origine relative , explique aussi l’étrange nature des nombres tels que π, φ nombre d’Or… et des constantes de la    physique…   : c =299792458 se trouve ainsi valeur approchée de L’UNITE TRINE dans une vision relative d’incomplétude….

      La «  théorie de la réciprocité » en  donne une autre valeur d = 29999818726. 

 

La  MATIERE  a aussi la  STRUCTURE ABSOLUE  de  RECIPROCITE  DU  3

 

L’intrication des niveaux d’énergie s,p,d,f  dans les orbitales électroniques  décrite par la physique des atomes, s’explique par cette structure :

je vais ainsi montrer que les atomes dans le tableau de Mendeleiev  se construisent à partir de cette structure numérique simple. 

 

·        La construction obéira aux principes décrits dans ce chapitre :

-         Le principe d’inclusion :  3 contient 2, qui contient 1 qui contient 0

-         la  Parité : Chacun de ces 3 nombres existe en couple ,  lié à son réciproque.

 Le lien du couple apparaitra alors comme son unité , représentée par le nombre 1 , alors :      

                                                  (3,3) = 3+1+3 =7

                                                  (2,2) = 2+1+2 =5

                                                  (1,1) = 1+1+1 =3

                                                  (0,0) = 0+1+0 =1  

-         la  Réciprocité : est la relation de  4 éléments constituant 2 couples réciproques

-         le Principe de la Boucle.  

              

·        Les niveaux successifs des orbitales sont donnés par la Physique :  1s2   2s2   2p6   3s2   3p6   4s2   3d10  4p6   52s   4d10   5p6  6s2   4f14   5d10  6p6

Ils sont écrits  verticalement ci-dessous… et pourront être extrapolés au besoin

                                                           un niveau s peut contenir 2 électrons :  1 couple lié par le  SPIN .

                                                  un niveau p                           6                      3                                                       

                                                  un niveau d                           10                    5                                                     

                                                  un niveau  f                           14                    7    

 

                                         

 

Le principe de la boucle est aussi inclus dans cette structure : l’addition du nombre de couples d’électrons jusqu’à 8s  est 60. Re

Je ne détaille pas ici la fermeture de la boucle 60 : l’extrapolaton jusqu’au niveau 8s complète le niveau 1s que je n’obtenais pas par mon travail.   La complétude du tableau bouclé ci-dessus correspond donc à 59 x 2=118 électrons :

 

Les 118 atomes du tableau de Mendeleiev sont donc décrits par 0 1 2 3 !... la structure de complétude de l’UNITE TRINE.

 

Conjecture osée  :  3 , le  « UN »,  ABSOLU  révélé par les Nombres  Premiers montrerait-il l’UNITE CACHEE du Couple (matière/antimatière)… ?  toujours présent, là, dans « la  MATIERE » , que nous ne connaissons qu’avec notre vision d’incomplétude (schéma 2)...    

 

 

Le NOMBRE comme  Modèle de notre Réalité ?

 

             Le NOMBRE nous apparait comme   abstraction, symbole … je l’ai décrit   dans la diversité de quelques unes de ses  représentations… point , cercle boucle ou bille, ou bien carré karum ou cube, contenant ou contenu, onde ou particule- point « matériel » , continu ou quantifié, un ou pluriel… et pire !… ZERO  , car il est tout à la fois…

 Les relations, le lien entre ses  diverses formes  semblent se développer  à l’infini …

           Nous pouvons rester étrangers à la magie des constructions protomathématiques et mathématiques , elle peut aussi nous  émerveiller…

Mais dans ce « monde NUMERIQUE » , où nous sommes tous les jours envahis par « les chiffres », nous pouvons aussi prendre conscience de la mystérieuse BEAUTE de la NATURE qui nous unit et nous construit…  C’est la BEAUTE  du NOMBRE…  la BEAUTE

 

DESIR de la BEAUTE insaisissable de l’ORIGINE

Le DESIR d’écrire la page unique qui dirait TOUT, la CAUSESIMPLEORIGINE … est une fois encore cause de cette nouvelle page !